Le concept de cohérence cardiaque est apparu aux États-Unis (Californie) vers les années 1995, lorsque son impact bénéfique sur la gestion du stress a été mis en lumière par l’Institut HeartMath. Il a notamment été montré que cette méthode présente de nombreux bénéfices pour la santé, un rôle important dans la prévention de maladies cardiovasculaires et permet souvent de s’affranchir d’anxiolytiques et/ou d’antidépresseurs.

Contrairement à ce qu’on peut croire, les battements du cœur ne sont pas réguliers. Le pouls accélère et décélère régulièrement. Il accélère lors de l’inspiration, décélère lors de l’expiration, de quelque millisecondes.

Une cohérence cardiaque équilibrée est un état psychologique de vigilance et d’éveil maximal qui permet à l’individu de s’adapter au mieux aux « dangers » perçus dans son environnement. Par exemple, la pratique de la cohérence permet d’améliorer le taux de cortisol lors des situations de stress. Un individu en cohérence est dans le rythme de SA vie.

Le rythme cardiaque reflète notre état émotionnel, qui en affecte à son tour les aptitudes du cerveau à organiser l’information. Elle s’appelle: principe de variabilité de la fréquence / du rythme cardiaque, abrégé en français par VFC/VRC et en anglais par HRV (heart rate variability).

Cette variabilité du rythme cardiaque est dépendante de l’équilibre entre les systèmes orthosympathique- et parasympathiques du système nerveux autonome. Le système nerveux orthosympathique est associé aux réactions de «combat/fuite», il accélère le rythme cardiaque, la contraction des vaisseaux sanguins, et stimule les hormones du stress (comme le cortisol). Le système nerveux parasympathique est associé aux réactions de calme et de relaxation et apaise les battements cardiaques.

Pour s’entraîner à la cohérence cardiaque, il est possible d’utiliser un capteur de pulsations placé sur le doigt ou sur le lobe de l’oreille, relié à l’ordinateur équipé d’un logiciel informatique qui va les interpréter sous une forme graphique facile. Mais on peut aussi simplement faire l’exercice avec des vidéos sur Youtube, comme celle qui figure en bas de cet article. Inspirez quand la boule monte et expirez quand elle descend.

Avec un peu de pratique et d’entraînement, il devient alors possible de communiquer quasi directement avec son cœur et de le faire varier.

     

    Applications de la cohérence cardiaque

    • Gestion du stress, de la dépression et de l’anxiété.
    • Prévention des maladies cardiaques.
    • Équilibre du système nerveux autonome.
    • Baisse de la tension artérielle.
    • Gestion des épisodes asthmatiques.
    • La thérapie émotionnelle.
    • Gestion de la douleur.
    • Prises de décisions personnelles ou professionnelles…
    • Préparation aux examens : amplification des performances
    • Troubles des comportements alimentaires et addictions…
    • La cohérence respiratoire est basée sur un cycle respiratoire de 6 cycles/minute.

    Effets physiologiques

    La stimulation du nerf Vague:

    • Augmentation de la DHEA (anti vieillissement et précurseur des hormones sexuelles) et baisse du cortisol.
    • Augmentation de la production de sérotonine et notamment du système nerveux entérique.
    • Équilibre Sérotonine / Noradrénaline (vigilance, attention, apprentissage)
    • Diminution du cortisol et augmentation de l’Ocytocine.

    Pratique

    • 3 fois par jour.
    • 6 cycles par minute.
    • 5 mn par exercice.

    Résultat durable après 8 semaines de pratique.